Treatment

This Is Why Some People Have This Lump On Their Wrist



Welcome to our channel. Subscribe ✔ | Share ✔ | Comment ✔ | Love ✔ Every now and then our body may show signs that many of us prefer to take lightly so as not to worry too much. This is the case for certain protuberances that can appear on the skin, either in a generalized way or in specific areas of the body. Today we will take a look at this bump that tends to appear on the wrist. What is a synovial cyst. A ganglion, hygroma or synovial cyst is a kind of pocket filled with fluid, it appears in the joints and tendons. What you should know is that this fluid does not come from nowhere because it is the one that the body secretes in small quantities in order to lubricate our joints and tendons. But it can happen, following unusual movements requiring them more than the norm, that the organism tries to compensate for this by producing more synovial fluid and it is precisely this surplus of lubricating liquid that causes the formation of a ball that this is called a “synovial cyst”. The different places where these cysts can form. These cysts can appear in a joint, in this case we are talking about an arthro-synovial cyst. The latter forms quite frequently on the top of the wrist or in the inner part of it. Some can sometimes appear on the joints of the fingers, they are then mucoid cysts sometimes capable of causing deformities in the nails. They can also form on the path of a tendon, in this case it is a teno-synovial cyst. It should be noted that the different types of cysts mentioned above commonly appear in different categories of the population, without particular distinction of age or sex. 30 to 40% of French people have already had to deal with these small bumps. What are they due to? And what symptoms do they exhibit? In a majority of cases, synovial cysts are benign and idiopathic, which means that they occur for no specific reason. Some can nevertheless form following a wrist sprain or any trauma related to a joint or a ligament, in this case it is a post-traumatic cyst. However, these are more painful than the previous ones, a medical follow-up including an ultrasound, an X-ray or an MRI is then necessary to identify the cause and prevent such a thing from happening again. The only real symptom that a synovial cyst presents is the appearance of this lump and its only real repercussion on the body remains this discomfort, although this varies depending on the type of cyst and where it may have been. develop. Knowing that usually, the pain caused comes in waves and goes away on its own. How to treat such ailment? As a general rule, an emerging cyst should first and foremost be monitored, even if it does not require treatment itself. After the growth spurt, the cyst sometimes stabilizes before it begins to regress and disappear on its own after 6 months. According to Dr Frédérique Mazodier, orthopedic surgeon: “30 to 40% of wrist cysts regress spontaneously at the end of the first 4 months after their appearance. It is therefore advisable, if the pain or discomfort caused by the cyst is not significant, to wait and see how this bump evolves over time. Alternatively, you can apply alcohol-soaked gas compresses to the lump in case of pain while waiting to see a doctor. Doctors for their part, recommend wearing a splint to rest the wrist and strain it as little as possible. When it comes to a traumatic cyst or particularly disabling pain, ablation by surgical intervention, also called “excision”, is required as an adequate solution. Surgical procedures of this type are performed on an outpatient basis under local anesthesia. The patient therefore keeps a dressing and does not stress the affected joint for a fortnight. Knowing that during the entire period of convalescence, it is strongly recommended to avoid carrying heavy loads as well as any gesture requiring a certain force. Normal activity in the affected area can then resume fully 4 to 5 weeks later. …………………………. Similar chain ✔NATURAL ROSE ✔Belle Bijou ✔Natural Cures.

Read more about Lipoma surgery

19 Comments

  1. Ma sœur avait les mêmes bosse et elle a été chez le médecin et elle a appris que elle avait un romantisme (maladie)

  2. Moi j en ai dans le cou droit mais il ne le fais pas mal . Répondez svp . Mon médecin ma dit que je n avais rien . J ai 15 ans

  3. Justement j'en ai un au poignet gauche, c'est la deuxieme fois la première fois le kyste a disparu seul maintenant qu'il ressort que faire ?

  4. J'en ai un sur mon poignet et ça me fait mal à chaque fois j'ai la main à terre pour me soulever. Par exemple quand je fais des push up et aussi des saut perrieux en arriere avec les mains à terre. Et parfois je cherche à avoir sa douleur pour me sentir à l'aise en faisant des mouvement avant et arriere avec ma main. Est ce un probleme svp?

  5. bonjour tous le monde , moi je l ai au poignet depuis plus d une semaine je m inquiète beaucoup et j ai super que ça ne aggrave je suis aller chez le médecin recement il ma fait un papier pour que j aille faire la radio,j ai peur de faire la radio car ça sera la première fois je sais pas comment ça va se passer si qq a des conseils a me donner,n hésitez pas ça m aiderais merci bcp bonne journée

  6. salut mon mari à n'ai depuis des années mais il ne lui fait pas mal donc ça ne lui dérange pas

  7. 👂👀👂😱😱😱😨😵😵 sincèrement je sens je te fais je n'ai pas changé c'est comme vous vous serez préparation je peux que ça n'a pas marché ça me fait trop mal merci pour la vidéo

  8. Tu peux faire une vidéo sur les problèmes d’hygiène stp je t’aime trop ❤️❤️❤️😝

  9. De temps en temps, notre corps peut manifester des signes que beaucoup d’entre nous préfèrent prendre à la légère afin de ne pas trop s’inquiéter. C’est le cas pour certaines protubérances qui peuvent apparaître sur la peau, soit de manière généralisée soit dans des zones spécifiques du corps. Aujourd’hui, nous nous intéresserons à cette bosse qui a tendance à apparaître sur le poignet.

    Qu’est-ce qu’un kyste synovial.
    Un ganglion, hygroma ou kyste synovial est une espèce de poche remplie de liquide, elle fait son apparition au niveau des articulations et des tendons. Ce qu’il faut savoir c’est que ce liquide ne vient pas de nulle part car c’est celui que le corps sécrète en petites quantités afin de lubrifier nos articulations et tendons. Mais il peut arriver, suite à des mouvements inhabituels les sollicitant plus que la norme, que l’organisme tente de compenser ceci en produisant davantage de liquide synovial et c’est justement ce surplus de liquide lubrifiant qui engendre la formation d’une boule que l’on appelle « kyste synovial ».

    Les différents endroits où peuvent se former ces kystes.
    Ces kystes peuvent apparaître au niveau d’une articulation, dans ce cas-là nous parlons d’un kyste arthro-synovial. Ce dernier se forme assez fréquemment sur le dessus du poignet ou dans la partie intérieure de celui-ci. Certains peuvent parfois se manifester sur les articulations des doigts, ce sont alors des kystes mucoïdes parfois capables de provoquer des déformations au niveau des ongles.

    Ils peuvent également se former sur la trajectoire d’un tendon, il s’agit dans ce cas-là d’un kyste teno-synovial.

    Il est à noter que les différents types de kystes cités précédemment apparaissent couramment chez les différentes catégories de la population, sans distinction particulière de l’âge ou du sexe. 30 à 40% de français ont déjà eu affaire à ces petites bosses.

    A quoi sont-ils dus ? Et quels symptômes présentent-ils ?
    Dans une majorité de cas, les kystes synoviaux sont bénins et idiopathiques, ce qui veut dire qu’ils surviennent sans raison particulière. Certains peuvent néanmoins se former suite à une entorse du poignet ou un quelconque traumatisme lié à une articulation ou à un ligament, il s’agit dans ce cas-là d’un kyste post-traumatique. Cela dit, ceux-ci sont plus douloureux que les précédents, un suivi médical incluant une échographie, une radiographie ou un IRM s’impose alors pour en identifier la cause et éviter qu’une telle chose se reproduise.

    Le seul vrai symptôme qu’un kyste synovial présente est l’apparition de cette boule et sa seule vraie répercussion sur le corps demeure cette gêne occasionnée, bien que celle-ci varie selon le type de kyste et l’endroit où il a pu se développer. Sachant que généralement, la douleur occasionnée vient par vagues et disparait d’elle-même.

    Comment traiter une telle affection ?
    En règle générale, un kyste faisant son apparition se doit avant tout d’être surveillé, même s’il ne nécessite pas un traitement à proprement dit. Après la poussée de croissance, il arrive parfois que le kyste se stabilise avant de se mettre à régresser et à disparaître de lui-même au bout de 6 mois. Selon Dr Frédérique Mazodier, chirurgien orthopédiste : « 30 à 40% des kystes du poignet régressent spontanément au terme des 4 premiers mois après leur apparition. »

    Il est donc conseillé, si la douleur ou la gêne provoquées par le kyste ne sont pas importantes, d’attendre et de voir comment cette bosse évolue sur la durée. Sinon, vous pouvez appliques des compresses de gaz imbibées d’alcool sur la bosse en cas de douleurs en attendant de consulter un médecin.

    Les médecins de leur côté, préconisent de porter une attelle afin de reposer le poignet et de le solliciter le moins possible.

    Lorsqu’il est question d’un kyste traumatique ou de douleurs particulièrement handicapantes, une ablation par intervention chirurgicale, aussi appelée « exérèse », s’impose en tant que solution adéquate. Les interventions chirurgicales de ce type se font en ambulatoire sous anesthésie locale. Le patient garde du coup un pansement et ne sollicite pas l’articulation concernée pendant une quinzaine de jours. Sachant que pendant toute la période de convalescence, il est fortement recommandé d’éviter tout port de charges lourdes ainsi que tout geste exigeant une certaine force. L’activité normale de la zone touchée peut alors reprendre entièrement 4 à 5 semaines plus tard.

    Qu’ils disparaissent d’eux-mêmes ou qu’ils subissent une chirurgie, les kystes synoviaux sont enclins à récidiver dans 10% des cas. La récidive se traite alors de la même façon que la toute première fois. Mais gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une affection très commune et que vous n’avez pas à vous inquiéter ni à paniquer, il suffit de garder un œil dessus afin d’éviter d’être gêné par la suite.

Back to top button